Document précédent Document suivant

Citer ce document : Cancellieri, Jean-André; Marchi van Cauwelaert, Vannina, 04. La christianisation de la Corse, Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses, consulté le 05 février 2023, https://m3c.universita.corsica/s/fr/item/101538

Signaler une erreur ?
Titre : 04. La christianisation de la Corse
Description : L’organisation territoriale ecclésiastique de la Corse connut des évolutions complexes au fil des siècles du long Moyen Âge de l’île. Vers 600 le pape Grégoire le Grand dénonçait dans ses lettres la forte rémanence du paganisme en Corse comme en Sardaigne. On ignore encore dans le détail, compte tenu des insuffisances de la documentation, la chronologie exacte du lent cheminement de la christianisation structurelle du territoire. La naissance des pievi, éléments constitutifs primordiaux des diocèses, est rapportée selon les auteurs soit au haut Moyen Âge, soit à l’influence décisive de Pise en Corse à compter du second XIe siècle. Les cinq diocèses primitifs de l’île (Aleria, Mariana, Nebbio, Ajaccio et Sagone) ont trop longtemps été présentés comme issus de cinq cités épiscopales, elles-mêmes nées de cités romaines préexistantes. Mais les récents acquis de l’archéologie médiévale ont prouvé l’inadéquation de cette hypothèse pour les sites épiscopaux d’Ajaccio et de Sagone. Celui de Nebbio est le seul qui reste encore à expertiser. C’est en 1133 que prend naissance, à l’initiative du pape Innocent II, le découpage traditionnel de l’île à travers six diocèses (par addition aux cinq préexistants du minuscule évêché d’Accia), organisation territoriale plurielle destinée à couvrir la période médiévale et moderne jusqu’à l’aube du XIXe siècle, date à laquelle les diocèses de l’île furent regroupés en un seul, celui d’Ajaccio.
Table des matières : 1. La mémoire cartographique 2. Traces matérielles 2.1. Que reste-t-il du Moyen Âge aujourd’hui en Corse ? 2.2. Pise et la Corse 2.3. La christianisation de la Corse 2.4. Les Giovannali 2.5. L’habitat villageois 2.6. Les châteaux 2.7. L’empreinte urbaine génoise 3. Figures humaines et héroïques 3.1. Giovanni della Grossa… 3.2. … passeur de mémoire (1388-1464) 3.3. Giudice di Cinarca (Sinucello della Rocca, vers 1220-vers 1300) 3.4. Sambucuccio d’Alando (premier tiers – dernier tiers du XIVe siècle) 3.5. Vincentello d’Istria (dernier tiers du XIVe siècle – 1434) 3.6. Giampaolo di Leca (milieu XVe-1515) 3.7. Rinuccio della Rocca (milieu XVe – 1511)… 3.8. ...Une forte empreinte mémorielle dans l’Extrême Sud 3.9. Femmes du peuple 3.10. Femmes de l’aristocratie 4. Traces symboliques 4.1. Héros légendaires : Ugo Colonna 4.2. Héros légendaires : Arrigo Bel Messer 4.3. Héros légendaires : « Orsolamano » et le Conte Pazzu 4.4. Symboles et emblèmes de la Corse : La tête de Maure 4.5. Symboles et emblèmes de la Corse : Les armoiries cinarchesi 4.6. Symboles et emblèmes de Gênes 4.7. Les lieux de vedute
Importance matérielle : 3 panneaux d'exposition
Format : jpg
Date : 2019
Couverture temporelle : Moyen Âge
Langage : Français
Couverture spatiale : Corse; Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses (Corte)
Relation : Les lieux de mémoire de la Corse médiévale
Licence : Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International, à la condition expresse de citer l’institution de conservation et l'identifiant de la ressource comme suit : « Médiathèque Culturelle de la Corse, [identifiant de la ressource] ».

Ajouter un commentaire

Je suis d'accord avec les conditions d'utilisation et j'accepte de publier sous les termes de la licence CC BY-SA.

Commentaire

Aucun commentaire pour le moment ! Soyez le premier à en ajouter un !