Document précédent Document suivant

Citer ce document : Cancellieri, Jean-André; Marchi van Cauwelaert, Vannina, 08. L’empreinte urbaine génoise, Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses, consulté le 08 décembre 2022, https://m3c.universita.corsica/s/fr/item/101542

Signaler une erreur ?
Titre : 08. L’empreinte urbaine génoise
Description : À la totale passivité de Pise dans la création d’une ébauche de villes portuaires en Corse aux XIIe et XIIIe siècles, s’oppose une véritable « dynamique urbaine » génoise au bas Moyen Âge. Elle s’inscrit dans un temps long : de l’extrême fin du XIIe siècle, avec la fondation de la colonie de Bonifacio (1195), à la fin du XVe siècle, avec celle d’Ajaccio à l’initiative de la Banque de Saint-Georges (1492). Entre ces dates, la nature publique des fondations est bien moins marquée, oscillant entre des initiatives essentiellement privées et des participations partielles ou alternées de la Commune de Gênes. Ainsi, à Calvi, se succèdent de la fin du XIIIe siècle au milieu du XIVe siècle les interventions de divers acteurs publics et privés : la Commune et les Doria de Gênes, mais aussi les familles Gentile, De Mari et même les Ratti de Finale. Les premiers bourgs fortifiés d’Algajola et de Saint-Florent sont, dans la première moitié du XVe siècle, issus de l’action des Lomellini de Gênes pour le premier et de Giano Campofregoso avec les Campocasso du Nebbio pour le second. À Bastia, la fondation de la tour primitive vers 1380 relève de l’action de la Maona de Corse dirigée par Leonello Lomellini mais à compter des années 1480 se déclenche une urbanisation de type public qui aboutit à la fondation de Terra Nova et à la construction du Palais des Gouverneurs.
Table des matières : 1. La mémoire cartographique 2. Traces matérielles 2.1. Que reste-t-il du Moyen Âge aujourd’hui en Corse ? 2.2. Pise et la Corse 2.3. La christianisation de la Corse 2.4. Les Giovannali 2.5. L’habitat villageois 2.6. Les châteaux 2.7. L’empreinte urbaine génoise 3. Figures humaines et héroïques 3.1. Giovanni della Grossa… 3.2. … passeur de mémoire (1388-1464) 3.3. Giudice di Cinarca (Sinucello della Rocca, vers 1220-vers 1300) 3.4. Sambucuccio d’Alando (premier tiers – dernier tiers du XIVe siècle) 3.5. Vincentello d’Istria (dernier tiers du XIVe siècle – 1434) 3.6. Giampaolo di Leca (milieu XVe-1515) 3.7. Rinuccio della Rocca (milieu XVe – 1511)… 3.8. ...Une forte empreinte mémorielle dans l’Extrême Sud 3.9. Femmes du peuple 3.10. Femmes de l’aristocratie 4. Traces symboliques 4.1. Héros légendaires : Ugo Colonna 4.2. Héros légendaires : Arrigo Bel Messer 4.3. Héros légendaires : « Orsolamano » et le Conte Pazzu 4.4. Symboles et emblèmes de la Corse : La tête de Maure 4.5. Symboles et emblèmes de la Corse : Les armoiries cinarchesi 4.6. Symboles et emblèmes de Gênes 4.7. Les lieux de vedute
Importance matérielle : 7 panneaux d'exposition
Format : jpg
Date : 2019
Couverture temporelle : Moyen Âge
Langage : Français
Couverture spatiale : Corse; Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses (Corte)
Relation : Les lieux de mémoire de la Corse médiévale
Licence : Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International, à la condition expresse de citer l’institution de conservation et l'identifiant de la ressource comme suit : « Médiathèque Culturelle de la Corse, [identifiant de la ressource] ».

Ajouter un commentaire

Je suis d'accord avec les conditions d'utilisation et j'accepte de publier sous les termes de la licence CC BY-SA.

Commentaire

Aucun commentaire pour le moment ! Soyez le premier à en ajouter un !