Document précédent Document suivant

Citer ce document : Cancellieri, Jean-André; Marchi van Cauwelaert, Vannina, 21. Héros légendaires : « Orsolamano » et le Conte Pazzu, Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses, consulté le 05 février 2023, https://m3c.universita.corsica/s/fr/item/101555

Signaler une erreur ?
Titre : 21. Héros légendaires : « Orsolamano » et le Conte Pazzu
Description : Personnage mythique majeur de la Chronique de Giovanni della Grossa, Orsolamano et sa légende imprègnent profondément le légendaire du Moyen Âge corse. Selon le chroniqueur, le seigneur « Orsolamano di Freto » au XIIe siècle contrôlait depuis ses châteaux de plaine et sans doute aussi de montagne le territoire de Fretu, actuel arrière-pays de Figari jusqu’aux abords de Porto-Vecchio. Abusant de ses pouvoirs depuis ses châteaux, et notamment de celui de Montilati, il aurait instauré dans son domaine la pratique généralisée du « droit de cuissage » à son profit. Un de ses sujets, un certain Piobitto, pour y échapper lui-même et libérer la population du Fretu de cet abominable usage aurait réussi à l’éliminer par la ruse mais, sa tombe ayant été imprudemment ouverte, il s’en serait échappé une énorme mouche (« il moscone d’Afreto ») dont le souffle pestilentiel aurait désertifié toute la région comprise entre le nord de Bonifacio et les environs de Figari et de Sotta. Piobitto parvint à la tuer mais ne put survivre à son contact mortifère. Ce mythe de l’effondrement démographique de l’extrême sud de l’île à la charnière du Moyen Âge central et du bas Moyen Âge, cristallisé autour de la figure d’Orsolamano, est le reflet probable de l’inscription dans le légendaire corse des progrès de la malaria à partir de la Plaine orientale de l’île. Signalons à cet égard l’existence d’un autre mythe transmis par la tradition orale, celui du Conte Pazzu qui n’est pas seulement présent dans l’extrême sud mais aussi dans plusieurs régions de piémont oriental de l’île jusqu’à la Castagniccia.
Table des matières : 1. La mémoire cartographique 2. Traces matérielles 2.1. Que reste-t-il du Moyen Âge aujourd’hui en Corse ? 2.2. Pise et la Corse 2.3. La christianisation de la Corse 2.4. Les Giovannali 2.5. L’habitat villageois 2.6. Les châteaux 2.7. L’empreinte urbaine génoise 3. Figures humaines et héroïques 3.1. Giovanni della Grossa… 3.2. … passeur de mémoire (1388-1464) 3.3. Giudice di Cinarca (Sinucello della Rocca, vers 1220-vers 1300) 3.4. Sambucuccio d’Alando (premier tiers – dernier tiers du XIVe siècle) 3.5. Vincentello d’Istria (dernier tiers du XIVe siècle – 1434) 3.6. Giampaolo di Leca (milieu XVe-1515) 3.7. Rinuccio della Rocca (milieu XVe – 1511)… 3.8. ...Une forte empreinte mémorielle dans l’Extrême Sud 3.9. Femmes du peuple 3.10. Femmes de l’aristocratie 4. Traces symboliques 4.1. Héros légendaires : Ugo Colonna 4.2. Héros légendaires : Arrigo Bel Messer 4.3. Héros légendaires : « Orsolamano » et le Conte Pazzu 4.4. Symboles et emblèmes de la Corse : La tête de Maure 4.5. Symboles et emblèmes de la Corse : Les armoiries cinarchesi 4.6. Symboles et emblèmes de Gênes 4.7. Les lieux de vedute
Importance matérielle : 1 panneau d'exposition
Format : jpg
Date : 2019
Couverture temporelle : Moyen Âge
Langage : Français
Couverture spatiale : Corse; Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses (Corte)
Relation : Les lieux de mémoire de la Corse médiévale
Licence : Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International, à la condition expresse de citer l’institution de conservation et l'identifiant de la ressource comme suit : « Médiathèque Culturelle de la Corse, [identifiant de la ressource] ».

Ajouter un commentaire

Je suis d'accord avec les conditions d'utilisation et j'accepte de publier sous les termes de la licence CC BY-SA.

Commentaire

Aucun commentaire pour le moment ! Soyez le premier à en ajouter un !