Document précédent Document suivant

Citer ce document : I Giranduloni, Lacs et sommets de Corse, Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses, consulté le 26 septembre 2022, https://m3c.universita.corsica/s/fr/item/632

Signaler une erreur ?
Titre alternatif : 121 sommets à plus de 2000 mètres et 40 lacs de montagnes en 46 randonnées et variantes sur la grande dorsale.; Les principaux sommets du Cap Corse, de Castagniccia et du Tenda en dix randonnées et variantes.
Titre : Lacs et sommets de Corse
Description : Ce livre permet la découverte des plus hauts sommets et lacs de l'île. Une invitation à la découverte et à la randonnée à travers plusieurs itinéraires présentant aussi la faune et la flore des régions. I Giranduloni : Yves Bourdon, Yorick Gibergues, Michel Luciani, Antoine Gualandi et Jean Battestini. 291 pages
Table des matières : Préambule : étonnement, fierté, tristesse et mélancolie p.9 Introduction p.11 Généralités. Climatologies p.15 Les précipitations en montagne : pluie et neige p.17 Une île très ventée p.18 Deux situations météoritiques particulières p.18 Les températures p.18 Climats : du passé lointain au passé proche p.19 Climatologie et randonnée p.21   Nature et histoire géologique Nature et origine des roches p.23 Histoire de la formation des montagnes corses p.27 La dernière retouche : l’empreinte glaciaire et les lacs p.28 Un couple toujours actif : altération et érosion différentielle p.32   La Flore Son endémisme p.33 Les étages de végétation p.34   La faune Les invertébrés p.39 Les vertébrés p.39   Découvertes historique des sommets Par les habitants de l’île p.41 Des premières représentations graphiques aux géomètres du Plan terrier p.44 Les premières ascensions touristiques et/ou scientifiques p.44 « Rattachement » géodésique de la Corse au continent p.45 De la cartographie en hachures aux cartes IGN et aux GPS p.15 Des premiers alpinistes à aujourd’hui p.15   Les randonnées vers les lacs et les sommets Vue d’ensemble sur les montagnes corses Le Monte Pianu Maiò et ses environs : coup d’œil sur la dorsale montagneuse… et la Castagniccia. Les toits en terre de Pedivaldu et de Tralonca. p.50 La grande dorsale vue de l’ouest depuis le Monte Cerbellu. Les légendes et la montagne : l’exemple du Tritorre.  p.55   Les montagnes du nord-ouest de la Corse  Punta Radiche 2012 m et Monte Grossu 1937 m. Les sources en montagne. p.60 Punta Pisciaghja (2012 m), Capu Ladruncellu (2145 m), Capu à u Dente (2029 m), Monte Curona (2144 m), Capu à u Corbu (2082 m) et Capu di l’Undella (2101 m). Six sommets en deux jours dans le secteur de Bonifatu. Deux pionniers de l’alpinisme, Bryunn et Finch et la Capu à u Dente. p.64 Monte Padru (2390 m), Capu Sèlula (2273 m) et Cima di a Statoghja (2305 m). Le miel de la vallée d’Ascu. Les genévriers en Corse. p.73 A Muvrella (2148 m). Capu di a Marcia (2154 m). Capu à u Carrozzu (2 139 m). Punta Mezzagnu (2085 m) et Punta Gialla (2085 m). La poix d’Ascu. p.78 Le cirque de Bonifatu et les lacs du Ceppu et de la Muvrella. Le refuge de Carozzu et la passerelle de Spasimata . La source de Spasimata. p.80 Punta Rossa (Von Cube - 2247 m), Capu di a Mufraghja (2015 m). Punta Stranciacone (2 151 m) et Punta Culaghja (2034 m). De la Haute Route au GR 20 - de 1970 à nos jours. p.83 Punta à u Missoghju (22 01 m) . Cotation des difficultés. p.88 Capu Borba (2305 ml. Pointe des Éboulis (2607 m) et Punta Crucetta (2499 m). La haute vallée d’Ascu. Les bergeries de Fenusella et de Stagnu et Von Cube.p.92 Le Monte Cintu (2706 m): quatre itinéraires pour le toit de la Corse. Le cirque de Trimbullaccia et ses « lacs ». Le Cintu: les randonneurs, les alpinistes et les autres. p.96 12.  Capu Terri Corscia (2079 rn) et Capu Vardatu (2583 m). Les arbrisseaux épineux des garrigues de l'étage montagnard.p.102 Capu Biancu (2562 m) et Capu Razinu (2268 m). Les bergeries dans le Niolu. p.106 Capu Ciuntrone (2656 m) et Punta Sèlula (2592 m) . Le sentier nature du Cintu. p.110 Monte Pianellu (2021 m). Cima à i Mori (2180 m). Traunata (Dent d’Ascu 2 065 m). La fontaine de Vetta di Muru. p.113 Capu Tafunatu (2335 m) et Paglia Orba (2525 m). Les arches de la montagne corse. p.118 17.  Monte Albanu (2018 m). Capu à l'Inzecca (2299 m). Capu Falu (2540 m) et Capu di Villa (2184 m). L’approche des hauts sommets.p.121 18.  Pointe Lejosne (2211 rn) et « lac» de la Paglia Orba . Réflexions sur les toponymes récents. p.126 19.  Capu Scaffone (207 5 m). Capu Rossu (216 1 m). Capu à e Ghjarghjole (2105 m) et Punta Silvastriccia (202 5 m). L'ours corse. 20.  Capu Ucellu (2282 m). Capu Tighjettu (2273 m). Capu di a Crucetta (2 186 m) et Capu di u Vallone Rossu (2 195 rn). Le bassin supérieur du Fangu 21.  Punta Minuta (2556 m) et Capu Rossa (2498 m) . Le mouflon (Ovis musimon), a muvra, l'arghjetu . p.139 Capu Larghja (2503 m). Le gypaète barbu et l'aigle royal. p.143 23.  Punta Licciola (2235 m). Punta di Castelluccia (2 188 m). Punta di Tula (2142 m). Les pozzines de Catamalzi-Verghju : un modèle de poche du relief glaciaire. p.147 Punta à e Cricche (2057 m) et Capu à a Cuccula (2049 m). Un granite unique en France. p.150   Du col de Verghju au col de Vizzavona : les massifs centraux Capu à u Tozzu (2007 m). Capu à a Curia (2041 m), Punta Artica (2327 m). Le col de la Stazzona et les interventions du diable. De la naissance légendaire à la course à la mer des trois fleuves. p.154 26.  Capu di u Facciatu (2 11 3 m). Punta Artica (232 7 m) et crête de Rinosu (2143 m). Le Pesciu, des terrains d'estive recherchés. Les bergeries du Pasciu: traces et signes. p.158 27.  Capu à u Prunu (2 006 m). Cimatella (2098 m). I Forbici (2062 m). Capu à e Furcelle (2064 m). Capu à uTozzu (200 7 m). lacs de Crenu et de Ninu. Crenu, un lac connu depuis la nuit des temps. p.162 28.  Punta à e Porte (23 13 m). Sarra et Punta de Rinella (2266 m). Capu à i Sorbi (2267 m), Pointe des Sept Lacs (2266 m) lacs de Melu, de Capitellu et d'I Sorbi . Le vin en montagne. p.166 29.  Capu di « I Giranduloni » et lacs de Goria. Capitellu et Melu. Un sommet discret mais au panorama exceptionnel et les perles de la montagne. Les lacs du massif du Ritondu. P.170 30.  Capu à u Chjostru (2 295 m) Lombarducciu (2 261 m). Punta Capitellu (2 245 m). Le plateau d’Alzu les 26 et 27 juillet. 31.  A Maniccia (2496 m). Punta Muzzella (2342 m). Monte di Ghjuvan Paulu (2 123 m) et les lacs de Cavacciole, Scapucciole, Ritondu , Rinosu et Melu. Les mammifères domestiques dans la montagne corse. p.176 32.  Punta di Castelli (2 180 m). Cima di San Gavinu (2222 m). Punta di Paratelle (2 206 m) et Cima à e Gruttelle (2 177 m). Les tafoni. L’antre de Polvphèrne. p.179 33.  Punta à e Gruttelle (2277 m). Punta Galera (2520 m). Punta Mufrena (2590 m). Ritondu (2622 m) et lacs d'Uriente et de Galera. La vallée de la Restonica. La Restonica d’après Boswell. Le vin en randonnée (suite et fin provisoire). p.183 34.  Monte Ritondu (2622 m). Punta Mufrena (2 590 m). Monte Puzzolu (2525 rn) et lac de Betaniella .Trois sommets dans le Ritondu en face sud. Un torrent et quatre ponts. Le sentier ethnobotanique à Caracu ta. La description des bergeries de Timozzu en 1854. p.187 35.  L'aiguille noire de Stazzu Vecchiu (2403 m) et le lac de Puzzolu. Fiordalisa, petite bergère du Monte Ritondu. La première ascension « touristique » du Monte Ritondu par Miot. p.191 36.  Punta d'i Pinzi Curbini (2 021 m) et étang de Ghjallicata Piana. Des produits du terroir aux nourritures spatiales. p.194 37.  Punta di Capizzolu (2 106 m). Punta di Ciaccone (22 10 m). Monte Cardu (2453 m) et Punta Lattiniccia (2413 m). Quatre sommets dans le Vénacais. Géologie du secteur. Une double catastrophe aérienne. p.198 Petra Niella (2345 m). Punta Filicina (2437 m). Punta à i Ciotti (23 79 m) et Monte Cardu (2453 m). Les fontaines du Paradis. Punta Cancellone (2 120 m). Punta Migliarellu (2254 m). Punta à e Case (2 116 m) et Punta Muratellu (2 141 m). Le « glacier » de Bussu. p.208 Monte d'Oru (2389 m). Punta Rinosa (2008 m) et lacs d'Oru . Quatre itinéraires et une traversée. Une empreinte dans la montagne: les mains d'or. Eescension du 10 thermidor an X par Miot de Melito. Les lacs et les pozzines du massif du Monte d'Dru. La légende du grand lac d 'Dru. Le cristal de roche : localisation et formation imaginaire. L’ascension du Monte d'Oru par le Prince Roland Bonaparte. Le sentier des sept cascades ou des Anglais. p.211   Du Col de Vizzavona à1'0mu di Cagna : les montagnes du Sud Punta Bacinellu (2247 m). Monte Rinosu (2352 m). Punta di Valle Longa (2281 m). Punta d'Urlandinu (2273 m). Monte Tortu (226 2 m) et Punta Cappella (2032 m). Razzu Pinzutu (2095 m). lacs de Bastani , Niellucciu et Rina. Un circuit dans le Rinosu. Les naturalistes et la montagne corse : J.-H. Fabre et E. Requien. Verrous glaciaires et cascades. Une roche inhabituelle : la granodiorite à grenats. p.222 Punta Sfrundittata (2121 m). Punta à a Vetta (2255 m). Punta Capannella (2 250 m). Monte di Puzzolu (2086 m). Monte Niellu (2 157 m), Punta Piaghjola (2014 m). Le cerf de Corse. p.230 Punta Scaldasole (2 101 m) et I Pozzi. Le lac de Vitalaca et le commerce de la neige à Bastelica. Les toits en scandule. I Pozzi et Sampieru .p.235 44.  Les pointes de l'Uriente (2112 m et 2081 m) et I Pinzi Curbini (2113 et 2052 m). Les roches du massif Uriente-Pinzi Curbini. Le fort de Vizzavona. p.240 45.  Punta à a Cappella (2041 m). L’itinéraire du jeu ne Flaubert entre Ghisoni et Isolaccia. Au pays des mangeurs de loirs. p.244 Punta di Tintinnaghja (2018 m), Punta Scarachjana (2 128 m), Punta di Vaddi Tremuli (2 130 m), Monte Alcudina (2134 m). L’ancien observatoire astronomique de la Punta Tuzzarella . Punta di u Furneddu et fours à chaux. p.248 Omu di Cagna. Forêt et pozzines de Cagna. Réflexions sur les forêts de sapins en général et la sapinière de Cagna en particulier. p.254   Cap Corse, Tenda et Castagniccia : les sommets de la Corse alpine   48.  Cima à i Folliccie (1322 m), Monte Stellu (1306 m) et Alticcione. Trois « plus de mille mètres » et deux sommets qui se disputent le point culminant du Cap. U Pinze à a Verghjine. La morisie à fruits enfouis. Le sommet du Cap Corse. Les lys safrans: fior di San Ghjuvanni. Le cipolin de Brandu et ses carrières. p.260 49.  Monte Astu (1535 m), Monte Reghja di Pozzu (1 469 m) et Sant'Anghjulu (1389 m). Une plante abondante dont il faut se méfier. La bataille du col de Tenda. p.268 Cima à u Spazzolu (1234 m). Deux chapelles caractéristiques: San Michele et a Chiesa Nera. p.273 San Pedrone (1247 m) et E Caldane (1724 m). p.277 Monte di e Tre Pieve (1 247 m), Castellu Mozzu (1130 ml, Petra Ghjusta (1 183 m) et Monte Olmelli (1285 m). La maison de Castagniccia. Les portes de l'église d'E Piazzole. p.283   LISTE DES SOMMETSAPLUS DE 2000M p.287 Liste des autres sommets p.289 BIBLIOGRAPHIE p.290
Date : 2010
Couverture temporelle : XXIe siècle
Langage : Français
Couverture spatiale : Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses (Corte); Corse
Identifiant : ISBn : 978-2-84698-296-2; Identifiant pérenne SUDOC : http://www.sudoc.fr/148845606; Worldcat : 758759905
Relation : Collection Sentiers de Corse
Licence : Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International, à la condition expresse de citer l’institution de conservation et l'identifiant de la ressource comme suit : « Médiathèque Culturelle de la Corse, [identifiant de la ressource] ».
Droits : Tous droits de publication, de traduction, de reproduction réservés pour tous pays

Ajouter un commentaire

Je suis d'accord avec les conditions d'utilisation et j'accepte de publier sous les termes de la licence CC BY-SA.

Commentaire

Aucun commentaire pour le moment ! Soyez le premier à en ajouter un !