Document précédent Document suivant

Citer ce document : Valery, Frédérique, Les édicules votifs de la ville de Gênes, Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses, consulté le 08 décembre 2022, https://m3c.universita.corsica/s/fr/item/74877

Signaler une erreur ?
Titre alternatif : La Vierge à l'Enfant
Titre : Les édicules votifs de la ville de Gênes
Description : Les édicules dédiés à la Vierge à l’Enfant s’imposent en grand nombre par rapport à l’ensemble des thèmes Marials. Ils traversent les époques et les différents styles artistiques.
Table des matières : PANNEAU III : Les premiers édicules votifs ou l’expression d’un art populaire. Leurs origines et leur situation au sein des deux villes PANNEAU IV : Les édicules à vocation protectrice contre les maladies et les peurs de l’Epoque Moderne. Les édicules dédiés à la Vierge et aux saints intercesseurs. PANNEAU V : L’évolution plastique des édicules du Moyen Age à la Renaissance. De la sobriété médiévale à la finesse de la Renaissance. PANNEAU VI : Le baroque ou la théâtralité des matériaux Combinaison des divers matériaux ou la complexité d’un décor. PANNEAU VII :Conception d’un art hors des murs sacrés L’édicule votif de tradition populaire et sa mutation dans l’art du monumental. PANNEAU VIII : Les édicules et les saints protecteurs des quartiers Deux exemples choisis parmi le registre ancien : Saint Jean Baptiste et saint Antoine de Padoue. PANNEAU IX : Apparition de nouveaux vocables au lendemain du concile de Trente (1545-1563) Un exemple choisi : Saint Vincent Ferrier. PANNEAU X : Les commanditaires des niches votives. Les familles de notables et l’art populaire. PANNEAU XI : L’emplacement des niches votives au sein des demeures de notables. Le réemploi des anciens édicules dans les habitats modernes. PANNEAU XII : Le choix des vocables en relation avec le statut et les activités des notables. La multiplication des édicules en fonction de l’évolution des quartiers et de ses habitants. PANNEAU XIII : Le rôle des confréries et des corporations dans l’expansion de cet art populaire. Les édicules et leur rôle caritatif. PANNEAU XIV : Qui étaient les réalisateurs des niches votives et de leur statuaire ? Etaient-ils considérés comme des maîtres ? ou des artisans ? PANNEAU XV : Les niches votives présentes dans les intérieurs des demeures. Tradition génoise ou bastiaise ? PANNEAU XVI : Les originalités en matière d’iconographie A travers deux exemples choisis : La Vierge de la Miséricorde de Cardu (Bastia) et le Christ Enfant en présence des âmes du Purgatoire (Gênes) PANNEAU XVII : Les édicules votifs, une tradition qui perdure durant l’époque contemporaine. L’heure du bilan. PANNEAU XVIII : Conclusion : les moyens entrepris par les villes de Gênes et de Bastia en matière de sauvegarde et de valorisation envers ce patrimoine religieux à caractère populaire
Résumé : Au cœur du centre ancien, nous avons pu répertorier des édicules relatifs à la Vierge à l’Enfant de la période médiévale à la période baroque. Nous avons pu observer que leur nombre s’accroît durant les XVIIe et XVIIIe siècle. Ils s’inscrivent alors dans un style baroque souvent monumental entourés d’un décor grandiose.
Couverture temporelle : XVIe - XIXe siècles
Date de création : 2013
Langage : Corse; Français; Italien
Source : Photographies réalisées par Frédérique Valery
Licence : Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International, à la condition expresse de citer l’institution de conservation et l'identifiant de la ressource comme suit : « Médiathèque Culturelle de la Corse, [identifiant de la ressource] ».
Droits : Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses

Ajouter un commentaire

Je suis d'accord avec les conditions d'utilisation et j'accepte de publier sous les termes de la licence CC BY-SA.

Commentaire

Aucun commentaire pour le moment ! Soyez le premier à en ajouter un !