Document précédent Document suivant

Citer ce document : Ottavi, Pascal, Le bilinguisme dans l'école de la République, Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses, consulté le 26 novembre 2022, https://m3c.universita.corsica/s/fr/item/313

Signaler une erreur ?
Titre alternatif : Le cas de la Corse
Titre : Le bilinguisme dans l'école de la République
Description : A partir de l'exemple de la Corse, l'auteur dresse un état des lieux de l'enseignement des langues régionales par rapport à celui de la langue française. Il s'interroge sur les raisons qui poussent à apprendre ces langues, y a-t-il un péril réel ou fictif du bilinguisme. Ouvrage issue d'une thèse de troisième cycle. (560 pages)
Table des matières : Introduction  p.1 PREMIÈRE PARTIE : LA NAISSANCE D’UNE LANGUE Chapitre 1 : Une nation, une langue  p.9 1. Une nation sans langue, un département français de langue italienne  p.9 2. La langue française : retour sur un combat  p.12 3. Le français à la conquête de la France  p.15 4. Une certaine conception du français  p.19 5. Accumuler du capital  p.21 Chapitre 2 : L’institution du français en Corse : une avancée lente et difficile p.25 1. De la monarchie absolue à la fin de l’Empire : francisation des élites et réseau scolaire  p.25 2. L’inspecteur Mourre : des difficultés de l’implantation du français  p.28 3. Une action locale inscrite dans une problématique nationale  p.32 4. De Mourre à Cottard : une action initiale vouée à l’échec  p.34 5. Une figure culturelle : Salvatore Viale  p.42 6. La mutation du système éducatif :Francesco Ottaviano Renucci  p.46 7. De quelques parcours individuels  p.49 8. Une île et une ville sous la pression du Risorgimento  p.53 9. De l’intégration des élites à celle des masses  p.56 Chapitre 3 : De la gangue à la langue  p.59 1. Quelle langue maternelle ? .p.59 2. À la recherche des productions pionnières  p.60 3. Une langue colportée  p.62 4. Un précieux document sociolinguistique  p.64 5. Un précurseur et deux fondateurs  p.67 6. Un élan de pensée avorté  p.73 7. A Muvra : de l’esprit de A Cispra à l’enfermement politique et culturel p.78 8. De la pensée refondatrice à l’orthodoxie intellectuelle : Paul Arrighi p.84 9. Un débat identifié mais en sommeil pour vingt ans  p.90 DEUXIÈME PARTIE : LA RÉPUBLIQUE ET SES LANGUES Chapitre 1 : Une bonne étoile dans la constellation des petites patries ?  p.93 1. L’école publique : un outil d’intégration parmi d’autres p.94 2. Histoire et géographie :les enjeux de la prise en compte du local  p.99 3. En Corse, la prise en compte du local : discours et pratiques  p.104 4. Où il sera encore brièvement question du local  p.110 Chapitre 2 : Les dialectes et patois au service du français  p.113 1. La pratique de l’enquête  p.114 2. Michel Bréal : apprendre sans se déprendre ?  p.118 3. Irénée Carré : le français exclusivement  p.122 4. La méthode Carré : applications et contestations  p.127 5. Les petites patries et leurs contradictions  p.130 Chapitre 3 : La circulaire de Monzie : la césure de 1925  p.143 1. Une étape décisive dans la minorisation linguistique  p.144 2. L’argumentaire de la circulaire : les réponses point par point  p.146 3. Les réponses complémentaires  p.149 4. Dédoublement et diglossie  p.152 Chapitre 4 : Des jalons pour une reconnaissance  p.157 1. Le point de vue de Gaston Paris  p.157 2. Un clerc iconoclaste : Charles Nodier  p.161 3. Un positiviste lucide : Émile Littré p.164 4. La pétition au Corps législatif  p.167 5. L’occitan : un exemple emblématique p.172 TROISIÈME PARTIE : DE L’AVÈNEMENT À LA MISE EN OEUVRE Chapitre 1 : Une pensée contestée  p.183 1. La Première Guerre mondiale : le temps des fissures p.184 2. L’institution scolaire : une première rupture  p.185 3. Contre l’unanimité d’une mise en forme scolaire : le relativisme culturel  p.187 4. Contre l’histoire événementielle : la longue durée  p.190 5. Une nouvelle appropriation de l’histoire  p.193 6. Le credo de l’homme blanc  p.194 7. La fin des certitudes : l’historicité du savoir mise à nu p.197 8. Un héraut pour les sans voix : Robert Lafont  p.201 Chapitre 2 : Entre reconnaissance formelle et affirmation  p.211 1. Une mise en forme d’un discours global de contestation  p.212 2. Une loi pour les langues de France ?  p.220 3. De la prise de conscience au rattrapage  p.226 4. La jonction des revendications  p.232 Chapitre 3 : Des éléments de structuration et d’ancrage p.239 1. Une première initiative  p.239 2. Les textes officiels : le tournant du ministère Haby  p.240 3. L’évolution des esprits : la loi Bas-Lauriol  p.246 4. L’objet « langues régionales »  p.247 5. La « lingua corsa »  p.252 6. La rencontre de Rouen : un riche bilan  p.258 Chapitre 4 : La configuration d’une offre d’enseignement : principales étapes p.261 1. Le discours de Lorient comme élément déclencheur  p.262 2. La circulaire Savary : avancées et limites  p.263 3. La circulaire de 1983 :un premier bouclage pédagogique et une réponse politique  p.268 4. La production de documents : attendus méthodologiques p.271 5. Des hypothèses pédagogiques sous l’influence des petites patries  p.272 6. Le corpus des documents disponibles : le second degré p.276 7. Le corpus des documents disponibles (suite) : le premier degré  p.281 8. Le corse intégré : une expérience de bilinguisme dans le premier degré p.285 9. Regards contrastifs : l’évolution de l’offre de langue régionale au Pays basque  p.290 QUATRIÈMEPARTIE : L’ENSEIGNEMENT BILINGUE, UN PROCESSUS DE CONSTITUTION Chapitre 1 : Cadre politique et cadre scolaire  p.297 1. La décentralisation un siècle plus tard  p.297 2. Un vote « historique »  p.301 3. Le rapport Giordan : vers une nouvelle citoyenneté ?  p.305 4. À la recherche d’un second souffle : un nouveau formatage pour la revendication linguistique p.308 5. Un texte réglementaire et un texte académique  p.310 6. Deux initiatives politiques  p.313 7. Quel CAPES pour le corse ? Un premier conflit d’ordre réglementaire p.319 8. Un nouveau statut pour l’île : la loi « Joxe »  p.325 9. Polémiques autour d’un concours : de nouveau l’affrontement autour d’un texte réglementaire  p.327 10. Le rôle de l’Assemblée de Corse  p.328 11. La « stratégie de l’État » en Corse  p.331 12. De nouveau deux textes académiques et un texte réglementaire  p.336 Chapitre 2 : Quelle mise en forme disciplinaire ?  p.345 1. Entre reconnaissance mutuelle et académisme  p.346 2. Une analyse sans concession  p.349 3. De la « crise du français » à la « dialectique de l’unet du multiple »  p.352 4. Retour sur une avancée décisive  p.357 5. La bonne fortune d’un concept : du rapport Giordan à la langue « polynomique »  p.358 6. De la polynomie à la glottopolitique  p.361 7. La polynomie à l’épreuve de la salle de classe  p.363 8. Polynomie, manuels et programmes  p.366 9. Polynomie et forme scolaire  p.370 10. Transposition didactique et forme scolaire : trois exemples  p.375 11. Quel avenir pour la polynomie à l’école ?  p.380 Chapitre 3 : Une question socialement vive  p.385 1. De l’opacité des savoirs  p.387 2. Un ouvrage iconoclaste  p.389 3. La question de la langue : deux types de conflits internes  p.393 4. Conflits du premier type  p.394 5. Le point de vue sociolinguistique  p.399 6. Conflits du second type : du volontarisme qui s’ignore à la métaphore du laboratoire  p.403 7. Des définitions et des cartes de géographie  p.408 8. Une langue par élaboration  p.418 9. Pour une réconciliation des deux approches  p.422 CINQUIÈMEPARTIE : L’ENSEIGNEMENT BILINGUE, QUESTIONS ET PERSPECTIVES Chapitre 1 : Situations, perspectives  p.427 1. La langue et l’intérêt des locuteurs : Louis-Jean Calvet  p.427 2. La langue et l’intérêt de l’enfant : Alain Bentolila  p.436 3. La langue et l’intérêt général : Danielle Sallenave et Henri Giordan  p.438 4. Le champ des représentations  p.442 Chapitre 2 : Du bilinguisme à l’école  p.451 1. Nature, objectifs, méthodologie, valeurs  p.451 2. Quatre exemples  p.465 3. Le cas insulaire : un bougé de la forme scolaire ?  p.473 Conclusion  p.489 Annexes  p.497 Annexe n°1  : Décret du 17 novembre 1794 p.499 Annexe n° 2  : Prohibition du patois dans les écoles (29 janvier 1835) (instruction primaire) p.500 Annexe n° 3  : Convention État/Collectivité territoriale de Corse relative au plan de développement de l’enseignement de la langue et de la culture corses (30 octobre 2003) p.501 Annexe n° 4  : Dispositif académique d’enseignement des langues p.507 Annexe n° 5  : Charte des sites, filières et classes bilingues des écoles de l’académie de corse p.510 Annexe n° 6 : Carte des sites bilingues et centres de séjour linguistiques 2003-2004 p.513 Index nominum p.515 Index rerum  p.525 Bibliographie  p.529 Sources livresques  p.529 Sources électroniques p.546 Table des matières p.547
Importance matérielle : text/pdf 6820 Ko
Format : application/pdf
Date : 2008
Couverture temporelle : XXIe siècle
Langage : Français
Couverture spatiale : Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses (Corte); Corse
Identifiant : Identifiant pérenne sudoc : http://www.sudoc.fr/132118068; Worlcat : 470710560; ISBN : 978-2-84698-276-4
Licence : Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International, à la condition expresse de citer l’institution de conservation et l'identifiant de la ressource comme suit : « Médiathèque Culturelle de la Corse, [identifiant de la ressource] ».
Droits : Droits de numérisation et d' exploitation numérique négociés avec l'éditeur.

Ajouter un commentaire

Je suis d'accord avec les conditions d'utilisation et j'accepte de publier sous les termes de la licence CC BY-SA.

Commentaire

Aucun commentaire pour le moment ! Soyez le premier à en ajouter un !