Document précédent Document suivant

Citer ce document : Valery, Frédérique, Les édicules votifs de la ville de Gênes, Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses, consulté le 08 décembre 2022, https://m3c.universita.corsica/s/fr/item/75310

Signaler une erreur ?
Titre alternatif : Vierge à l’Enfant
Titre : Les édicules votifs de la ville de Gênes
Description : Les édicules dédiés à la Vierge à l’Enfant s’imposent en grand nombre par rapport à l’ensemble des thèmes Marials. Ils traversent les époques et les différents styles artistiques.
Table des matières : PANNEAU II : Le rayonnement artistique de Gênes, métropole ligure et son impact sur la ville de Bastia. Les liens qui unissent ces deux cités. PANNEAU III : Les premiers édicules votifs ou l’expression d’un art populaire. Leurs origines et leur situation au sein des deux villes PANNEAU IV : Les édicules à vocation protectrice contre les maladies et les peurs de l’Epoque Moderne. Les édicules dédiés à la Vierge et aux saints intercesseurs. PANNEAU V : L’évolution plastique des édicules du Moyen Age à la Renaissance. De la sobriété médiévale à la finesse de la Renaissance. PANNEAU VI : Le baroque ou la théâtralité des matériaux Combinaison des divers matériaux ou la complexité d’un décor. PANNEAU VII :Conception d’un art hors des murs sacrés L’édicule votif de tradition populaire et sa mutation dans l’art du monumental. PANNEAU VIII : Les édicules et les saints protecteurs des quartiers Deux exemples choisis parmi le registre ancien : Saint Jean Baptiste et saint Antoine de Padoue. PANNEAU IX : Apparition de nouveaux vocables au lendemain du concile de Trente (1545-1563) Un exemple choisi : Saint Vincent Ferrier. PANNEAU X : Les commanditaires des niches votives. Les familles de notables et l’art populaire. PANNEAU XI : L’emplacement des niches votives au sein des demeures de notables. Le réemploi des anciens édicules dans les habitats modernes. PANNEAU XII : Le choix des vocables en relation avec le statut et les activités des notables. La multiplication des édicules en fonction de l’évolution des quartiers et de ses habitants. PANNEAU XIII : Le rôle des confréries et des corporations dans l’expansion de cet art populaire. Les édicules et leur rôle caritatif. PANNEAU XIV : Qui étaient les réalisateurs des niches votives et de leur statuaire ? Etaient-ils considérés comme des maîtres ? ou des artisans ? PANNEAU XV : Les niches votives présentes dans les intérieurs des demeures. Tradition génoise ou bastiaise ? PANNEAU XVI : Les originalités en matière d’iconographie
Résumé : Au cœur du centre ancien, nous avons pu répertorier des édicules relatifs à la Vierge à l’Enfant de la période médiévale à la période baroque. Nous avons pu observer que leur nombre s’accroît durant les XVIIe et XVIIIe siècle. Ils s’inscrivent alors dans un style baroque souvent monumental entourés d’un décor grandiose.
Date : 2013
Couverture temporelle : XVIe - XIXe siècles
Langage : Corse; Français; Italien
Source : Photographies réalisées par Frédérique Valery
Licence : Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International, à la condition expresse de citer l’institution de conservation et l'identifiant de la ressource comme suit : « Médiathèque Culturelle de la Corse, [identifiant de la ressource] ».
Droits : Médiathèque Culturelle de la Corse et des Corses

Ajouter un commentaire

Je suis d'accord avec les conditions d'utilisation et j'accepte de publier sous les termes de la licence CC BY-SA.

Commentaire

Aucun commentaire pour le moment ! Soyez le premier à en ajouter un !